STAGE GONZESSES CIRCUIT BUGATTI LE MANS… CÔTE BOX !

stage-le-mans

J-38 avant la Women’s Cup aux 24 h Du Mans, il était temps d’aller reposer mes roues sur ce superbe circuit, histoire de taffer un peu les traj’ ! Et ça tombe bien, car un stage a été spécialement organisé par l’ACO pour les filles participant à cette compétition, les 1er et 2 Mars 2016. J’avais juste oublié un truc… Les giboulées de Mars !!!!!!!

8h00 du mat’, un froid à vous congeler la goutte au nez et toujours personne pour nous filer les clefs du box qu’on va louer pour l’occasion. Ah oui, vu le temps annoncé, hors de question de me cailler les miches durant deux jours ! Et puis, pour rendre ces deux jours plus sympathiques et réduire le coût de la location, Panini aura eu deux autres copines avec qui partager le box 33.

12

Mes amis, Marius et son fils Guigui, pilote de 12 ans, déjà expérimenté, sont de la partie et ça me fait bien plaisir de les retrouver seulement 3 semaines après Valencia. Quant aux troisièmes locataires du box 33, encore une fois, une rencontre inattendue et touchante : Valérie et Johann son mari, venus de « La Suisse » quand même ! Y’a de l’accent dans le box 33 !!!!

5

4

Alors voilà, j’aurai pu vous parler de ce stage 100 % gonzesses et de ce que j’y ai vu :

  • Une bonne partie de mes futures concurrentes pour la Women’s Cup ; ça y est … les lionnes sont lâchées !
  • Un bavardage incessant durant les séances de debriefing données par notre super prof Damien Saulnier. On est des meufs, merde !
  • Un « battle » de manucures roses, rouges, bleues… Hé ouais, la pression nous on sait déjà comment la mettre aux autres !
  • Des filles sans chichis qui ont roulé sous la pluie, sous la grêle, sur le sec, le mouillé, au milieu de rafales de vents à te décorner tous les cocus de la terre. Quand on vous dit que les femmes sont « plus » courageuses !   😉
  • Quelques chutes et grosses frayeurs aussi : tracer plein gaz dans l’herbe poussée par le vent entre « chemin aux boeufs » et « Les S bleus » mais rester sur ses roues, ça c’est fait ! … pfiouuuuuu !
  • Quelques regards en coin, genre : « je vais te niquer espèce de pétasse ! » Je plaisante, c’est pas le genre de la maison, nous sommes des princesses, nous 😉
  • Des motos avec des couvertures chauffantes tigrées. Rester féminine même sur les circuits est une évidence en ce qui me concerne. Comme dirait Florence Foresti, en plus, elles sont « toutes douces » ! (Merci chéri)

30

 Et puis finalement non, je ne vous parlerai pas de tout çà !

Mais plutôt du « back office » des circuits et de l’ambiance qui y règne : le box ! On oublie trop souvent que le résultat de ce qui se passe sur la piste, commence avant tout par la préparation au box de :

La moto, bien évidemment, et avoir un bon préparateur et/ou mécano pour ta bécane est juste indispensable :

Hé meuf, qui va te changer tes pneus slick en pneus pluie, puis pneus pluie en slick ? etc… (Giboulées de mars on a dit !)

Hé meuf, qui va te faire les réglages parfaits de tes suspensions pour que tu puisses chopper au mieux les points de corde ?

Hé meuf, qui va te réparer en deux-deux, ton embrayage bloqué qui fait un bruit de tiroir rouillé ?

Bon je sais… certaines vont me répondre, ben moi meuf !!! Et j’entends déjà, les : « Ah regarde, ça se la pète sur sa Ducati, mais ça ne sait même pas mettre les mains dans le cambouis, pourtant elle devrait avoir l’habitude, pfff ! ».

M’en fous, parce perso, je sais pas faire, mais j’ai mon super Thierry, le pro de la Ducati avec ses mains d’artiste à mes côtés pour palier à cette impardonnable déficience mécanique personnelle 😉

16

 15

Du pilote. Ben oui, quand il fait -2 °C dehors et que tu dois te foutre à poil pour enfiler ta combi, tu es bien contente d’être dans ton box pour ne pas te les cailler et ne pas montrer ton cul à tout le paddock par la même occasion ! (Expérience vécue au grand « désespoir » de mon mec, aïe !)

Sans compter que le box, c’est une sorte de mini chez toi où tu as plein de place pour amener TOUTES tes affaires de filles ! En gros, ma malle de 500 litres, c’est un peu l’équivalent de ma trousse de toilette 😉

77

Ta préparation psychologique et ton bien-être ! Et oui, on ne roule pas si on a pas une moto saine, un bon équipement, mais surtout un physique bien préparé et un mental bichonné avec l’indispensable sieste d’après repas du midi ! Et avec un box, tu peux t’aménager un petit coin douillet, bien au chaud avec radiateur, chaises longues, duvets.

Sans oublier, la table pliante qui servira aussi bien d’espace café que de coin buvette !

18

Un box, c’est surtout un lieu de vie convivial, un lieu de partage et de rencontres humaines. L’endroit où tu viens te réfugier après les bobos, les chutes, les contrariétés de la piste et où tu y trouves toujours quelqu’un pour t’apporter des solutions ou un peu de réconfort.

Un box, c’est une sorte de grosse boite à surprises et le mien cette semaine, était rempli de partage, de délicieux chocolats Suisses, de rires aux éclats et de chaleur humaine !!!!!

Lili M 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *